Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alexander

Message par Alexander James le Mer 8 Oct - 8:12




Alex



"Dis moi qui tu es, je te montrerais ton vrai visage."




Nom : Alexander James
Avatar : Matt Raulerson
Age :  25 ans
Groupe : Crystal Palace
Fidélité  : Crystal
Rang : Pianiste maudit

Art : Piano.
Un fin doigté sur un clavier bicolore et la mélodie s'envole. Parfois emplie de douceur, parfois débordante de rage. Les cordes vibrent sous les émotions du maudit, tiraillées par le Crystal. Installé dans un coin pour donner le rythme d'un danseur, posé au centre pour enjouer les arrivant et les divertir. Homme de la scène et homme de l'ombre à la fois, il s'adapte aux désirs les plus fous de ce palace où il est prisonnier.

Signes distinctifs : Le sourire colgate ça compte ?


Portrait en Quelques lignes



Caractère :
Sourire et clin d'œil, caresse et murmure, Alexander maitrise toutes les armes de séduction. C'est une seconde nature chez lui que de se montrer agréable et charmant. Il a la conversation facile et le contact tout autant. Plaire lui tient à cœur. Il vit de l'admiration des autres. Il s'extasie de sa supériorité. Son ego surdimensionné se nourrit des regards envieux. Sa confiance démesurée déborde mais sans étouffer. Il se sent presque invincible mais pas inaccessible.

Pourtant, cet orgueil en fait une proie facile et emporte dans son passage bien d'autres vices. Menteur, susceptible, mauvais perdant... Un amour en somme que l'on ne souhaite pas avoir comme adversaire. Rien ne l'arrête, rien ne l'effraye. C'est pourtant un château de cartes toujours prêt à s'effondrer. Des paillettes lancées aux yeux des autres pour masquer ses propres faiblesses. La solitude le ronge. Sa haine le dévore. Il méprise toute la gent féminine, sans exception et s'il sait faire bonne figure, c'est simplement pour mieux revenir leur briser la nuque par derrière - au figuré bien entendu. Elles le dégoutent. Il les voit comme des créatures monstrueuses ne désirant que le dévorer avec cruauté. Quoi de plus normal que repousser de telles choses ?

Pour continuer ce tableau flatteur, Alexander a les nerfs à fleur de peau. Sauf réelle motivation qui le canaliserait, il s'énerve vite et fort. Si ses mots peuvent se montrer violents, ce n'est rien comparé à ses poings. Ajouté à cela quelques - nombreux - verres et la fête décolle encore plus rapidement. Sans aller jusqu'à l'alcoolisme, le jeune brun en frôle les limites à tel point que celles-ci sont trop floues pour les distinguer réellement. Un petit verre par ci, un petit verre par là, le quota monte vite. Son goût pour les fêtes n'aide pas à calmer cela. Ses nuit se déroulent le plus souvent dehors, en opposition à sa chambre. Alex est trop social pour rester enfermé à lire un bouquin dans son coin.

Cependant, il lui arrive d'avoir des moments de calme - comme tout le monde. Une vie à deux cent à l'heure n'est pas tenable, surtout pas pour lui. Il vit à son rythme malgré les impressions. Le brun peut se poser dans un coin, écouter de la musique en silence et jouer un air doux au piano. Son idylle est un coin recouvert de coussins où il se cale pour caresser un chat. Les heures filent à une vitesse folle dans ce cas de figure. Sa gentillesse qu'il a tant enfermé sous des couches de rage et d'orgueil ressort ainsi presque tendrement. Rares sont ceux qui profitent de ce spectacle cependant, il faut réussir à réellement approcher cet homme qui aborde sans se dévoiler.



Physique :
Tournant autour des 1m80, Alexander dégage une certaine prestance. Il se tient droit sans l'air hautain mais sa confiance se voit. Son pas est déterminé, ses regards scrutent sans se soucier d'être observé. Pire, il veut être admiré. Ainsi, il se garde en forme pour plaire. Musclé sans excès, ses muscles se dessinent sur son corps.

A son allure fier, s'ajoute un sourire charmeur. Souvent en coin lorsqu'il séduit et entier lorsqu'il se montre plus sincère. Ses lèvres charnues ne se lassent pas de jouer, surement trop souvent humecter par sa langue qui ne tient pas en place. Elles s'accompagnent de son menton creusé d'une fosse et de son nez bien droit. Ses sourcils marqués soulignent son regard noisette particulièrement expressif tant dans la joie que la colère. Le tout est surmonté d'une tignasse brune rarement coiffé où il aime passer les mains, souvent par nervosité.

Il possède d'ailleurs des mains presque trop féminines à son goût. Ses doigts sont longs et fins, dignes de ceux d'un pianiste. Cela donne un côté délicat à ses extrémités. Une cicatrice se remarque sur le dessus de la dextre lorsque dans un élan de colère, il avait tenté d'abimer ses éléments trop graciles.



Son histoire



A peine eut-il poussé les portes du palais qu'un silence s'imposa. Submergé, l'homme se figea. Retenant son souffle, il admirait la pièce qui se dévoilait sous ses yeux. C'était si imposant et à la fois si.. vide. Humectant légèrement ses lèvres, le brun se décida à explorer les lieux. Son cœur palpitait encore de la course qu'il venait de réaliser. Sa fuite l'avait dirigé ici. Où d'autre aurait-il pu se rendre ? Dans le peu de liberté que ses mains tenaient encore, il avait choisi. Sa semelle crissa sur le sol lisse. Son expiration tremblante remua l'air renfermé. Jamais n'aurait-il imaginé un tel calme...  Comment était-ce possible ? S'aventurant plus profondément dans les méandres de cette belle salle, une lumière s'éclaira soudain. Un sursaut traversa l'intrus avant que son regard ne se pose sur le piano illuminé. Trônant majestueusement sur l'estrade, l'instrument luisait d'un éclat attrayant. Sans chercher à comprendre davantage, le perdu accéléra jusqu'à toucher le bois vernis. Son contact froid lui arracha un frisson mais il ne retira pas ses doigts pour autant. Adoptant un rythme plus lent, il se rapprocha des touches. Sur le siège, une queue de pie l'attendait. Fronçant les sourcils, le jeune homme s'en saisit. Secouant la tête dans tous les sens, se tordant dans des positions inconfortables, il tenta de voir qui l'observait, qui devait donner un spectacle en ces lieux, ou qui venait de le faire peut-être.

Rien pourtant. Juste ce silence, apaisant mais solitaire.

Prenant une inspiration poussiéreuse, Alexander enfila la veste. Le geste était fluide, rapide. Il ne voulait pas être interrompu. Effectuant un tour sur lui-même, il constata que personne n'était apparu par magie. Rassuré d'être toujours aussi seul, le tabouret l'attira maintenant. S'installant sans briser le calme des lieux, ses doigts fins effleurèrent la blancheur des touches. Le souffle au bord des lèvres, il pressa lentement l'une d'elle. La corde vibra et résonna dans la pièce si fort qu'il en retira les mains prestement.

Depuis quand se montrait-il si... timide ?

Craquant ses phalanges consciencieusement, le brun repartit à la découverte de l'instrument. Plus déterminé cette fois-ci, ses mains s'imposèrent sur le clavier bicolore et un lourd bruit peu harmonieux s'en échappa lorsqu'il  le pressa. Sa langue lécha faiblement l'esquisse de sourire qui s'étirait à la commissure de ses lèvres. La confiance revenait avec l'amusement comme compagne. Sans que cela ne lui semble surprenant, il releva ses pupilles vers la partition maintenant présente. La pièce semblait plus vivante. D'autres spots s'illuminèrent tandis que l'invité visiblement peu surprise s'élançait dans la mélodie inscrite sous ses yeux.

Quelques gammes, quelques jeux de doigts pour commencer... Le papier semblait tester l'intrus. Alex se plaisait dans ce challenge et le relevait avec joie. S'il butait parfois, son visage ne le montrait pas et il reprenait comme si de rien n'était le morceau. Lorsque celui-ci débuta d'ailleurs enfin, la main gauche s'absenta. Seule la droite jouait dans les aigus, semblant se moquer. Inconsciemment, le jeune homme se tendit. Les touches continuaient de rire quant à elle, de ce rire si insouciant. Naturellement, il l'associait à sa mère. Cette femme sans retenue qui préférait écarter les jambes à des inconnus que les bras à son propre fils. Le silence des basses se comprenait mieux soudainement : son père. Absent, autant de nom que de visage d'ailleurs.

L'amertume envahit ses papilles et sans délicatesse, il tourna la page de ce passage révoltant. La sénestre se glissa dans la partie maintenant. D'abord proche de cette voix nasillarde, elle s'éloignait de plus en plus. Quittant l'enfance presque trop rapidement pour s'élever dans les graves, s'affirmer au dessus de cette répétition gémissante sur le côté. Le rythme s'accélérait. Le conflit grimpait. Les deux tons s'opposaient avec violence. Ils se rejetaient. L'histoire d'une vie résumait presque si simplement. Tout reposait sur ce conflit éternel. Homme et femme. Différents mais semblables à la fois. Alexander crachait sur chaque similarité et chaque mésaventure remontait. Celle qu'il avait vu frapper son enfant, celle qu'il avait croisé séduire un pauvre naïf, celle qu'il avait senti presser sa poitrine contre son torse... Un frisson de dégoût le parcourut. Tant de haine qui explosait. Les cordes vibraient avec violence sous l'assaut de ses mains énervées.

Pourtant soudain, tout se tut.
Ou presque.
Seul un doux rythme s'éleva, à son aise. La légèreté se sentait. La joie et la gaité voletaient maintenant main dans la main. Les muscles du pianiste se détendaient. Sa mâchoire crispée se relâchait pour afficher un nouveau sourire. Les rires résonnaient au milieu des notes. L'ivresse des personnages fictifs qu'il croisait dans son histoire transparaissait, rapidement rejointe par sa propre délivrance. S'il y avait une petite voix presque perdue au milieu de ce monde quelques secondes avant, celle-ci venait de rejoindre le chaos général, s'exprimant aussi fort que le reste. Plus personne ne réfléchissait, tout le monde buvait et ricanait à gorge déployée. Les hommes chantaient l'hymne de leurs virilités. Les femmes dansaient sur les tables. S'agissait-il réellement de femmes ? Le jeune Alexander refusait de les visualiser. Même les mâles se cambraient sous le désir dans ses fantasmes. Egaillé par ses pensées impures, il se pencha en arrière et un rire s'échappa de sa gorge. Un vrai cette fois-ci, un qui se mêlait au piano emballé.

Malheureusement, toutes les bonnes scènes avaient une fin. La mélodie reprit son cours plus tragique, grinçante presque. Elle savait ce qui arrivait. Il l'ignorait encore. Jouant simplement, il sentait les retours de l'ivresse. Ses doigts butaient sur les notes, il titubait. Lorsque cela s'arrêta, une douce musique caressa ses oreilles. Trop douce. Elle réveilla la bête. Incontrôlable. La pauvre fille encaissa sans autre défense que sa voix. Elle hurlait. Il frappait. Ce fut seulement lorsque dans un élan de bravoure, elle osa le repousser avec violence qu'il se cogna la tête. Les mains dégringolèrent la gamme. Le choc n'était pas puissant. Pas énormément mais suffisant pour permettre au pauvre fou de reprendre ses esprits qui embrouillés par la boisson avaient arrêté tout raisonnement. Le visage en pleurs de la demoiselle le dégouta. Sa lèvre éclatée et dégoulinante de sang le paniqua.

Dans un rythme crescendo, la fuite s'en suivit. Une course effrénée au loin. Ses derniers moments de liberté résidait encore entre ses mains et volant avec eux, il poussa les portes du Crystal Palace...

Les feuilles suivantes étaient vides de notes. La mélodie s'arrêta sur ce silence intense. Les partitions devaient encore être complétées alors Alex les roula dans sa main. Refermant avec cérémonie le piano, il salua son public invisible et se glissa dans les draps d'un lit soudainement si familier.

Rêve ou réalité ? Tout se mélangeait en ces lieux étranges.



Le visage derrière le masque



Pseudo : Moi/Lau... Gael (oui j'ai craqué T.T)
Comment avez-vous connu Dark Cloud at Dawn ? Toujours le même *pointe Sax*
Des questions, des suggestions : Tout est parfait ♥
Un petit mot : *^*
Souhaitez-vous un Rp d’entrée en matière ?


Dernière édition par Alexander James le Sam 29 Nov - 14:19, édité 5 fois

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 112
Date d'inscription : 08/10/2014




Alexander James
Pianiste Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Sax Sparkling le Mer 8 Oct - 8:21

Alexander James a écrit:Le visage derrière le masque
Pseudo : Moi/Lau... Gael (oui j'ai craqué T.T)

Gniéhéhéhéhéhéh Tu as cra-qué What a Face

On peut dire que ce perso t'a travaillé au corps XD

Je suis super curieux, du coup, de faire connaissance avec ton perso pas facile à vivre !

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 718
Date d'inscription : 17/09/2014




Sax Sparkling
Âme de Beryllium


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Alexander James le Mer 8 Oct - 8:25

Haha, c'est son corps qui m'a travaillé surtout :p

Il va falloir être un peu patient (pas trop je pense vu que j'ai déjà tout en tête) I love you

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 112
Date d'inscription : 08/10/2014




Alexander James
Pianiste Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Aleph Murnau le Mer 8 Oct - 15:10

UN PIANISTE ♥ Je t'adule déjà. Bonne rédaction en tout cas !

_________________
poltergeist.

Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
(icon sunkiss./code northern lights.)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2014




Aleph Murnau
M le Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Levyna Dell le Mer 8 Oct - 19:53

Je suis AMOUREUSE... ah non t'es au crystal... grochagrin grochagrin

_________________

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 174
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 25
Localisation : Sous le flot d'une Cascade




Levyna Dell
Pilier Eau


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Invité le Mer 8 Oct - 19:57

*Regarde sa VDD*
Grmbl grmbl grmbl. Même pas bienvenue d'abord, non mais! Evil or Very Mad

Laughing

Bonne fin d'écriture!

Contact :



Informations :





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Alexander James le Mer 8 Oct - 21:09

Merci tout le monde *-* (sauf Knox, vilain Knox èé)

Et j'ai fini normalement. J'espère que ça ira (et qu'il sera pas trop détestable) jtmtoi

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 112
Date d'inscription : 08/10/2014




Alexander James
Pianiste Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Cloud le Jeu 9 Oct - 9:33

C’est un très beau personnage que tu nous présentes, je le trouve très inspiré. Tant au niveau du personnage lui-même que dans la forme et la plume de sa fiche. Ta plume est vraiment légère, pleine de nuances, avec un caractère certain. Elle est très agréable à lire, très douce à parcourir, j’aime beaucoup. Le contraste entre le personnage et la légèreté de ta plume est saisissant, il donne du relief et de la profondeur à Alexander.

C’est un personnage presque tragique. Tu décris son piano et sa liaison avec l’instrument d’une très belle façon. L’histoire est très poétique, toute en petites touches. Noires et Blanches. L’appel du Crystal. La fuite. Les secrets mis sous lumière quelques instants tout à peine. La fascination de l’instrument, le calme qu’il engendre. Le mystère. La timidité de l’adolescent alors qu’il embrasse une nouvelle existence. L’apologie d’une violence contenue, ou éclatante. C’est très beau.

L’histoire convient parfaitement à un artiste du Crystal, avec ses mystères, ses oublis, sa noirceur, sa lumière. Le caractère du personnage m’a beaucoup touché. Cette arrogance insupportable, qui cache un homme, un vrai, dans ses retranchements, ses faiblesses et ses subtilités. Les notes glissées dans la mélodie des touches, à demi-mots, dessinent un portrait touchant, très sombre, d’un artiste maudit qui a rejoint les ombres.

Je crois que c’est la plus belle fiche que j’ai pu te lire, bien que j’ai beaucoup aimée celle de Gael, n’en doute pas. Les thèmes de ce personnage me touchent peut-être plus, son drame, sa noirceur, sa violence. Je ne t’ai jamais vu jouer un personnage aussi absolu, un personnage aussi sombre.

C’est avec plaisir que je te valide.
Bon, maintenant, plus de DC avant un moment, il te faut nourrir ces personnages et les écrire !!
Et si tu n’as pas peur que Morgan te dévore, ce serait avec plaisir que je te volerais un petit sujet.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Alexander James le Jeu 9 Oct - 9:54

Merci pour tout ça rraouu Je suis ravie de voir que le perso te plait. Ca fait longtemps que je l'ai en fait et je l'aime beaucoup mais il avait de moins en moins de succès sur les forums donc j'avais fini par arrêter de le jouer. Je suis ravie de pouvoir lui trouver une place ici. Il s'adapte vraiment bien au forum et je suis vraiment contente de voir qu'il te plait **

Merci encore pour cette belle validation et c'est avec joie que tu peux me voler un sujet slurp

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 112
Date d'inscription : 08/10/2014




Alexander James
Pianiste Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Carol Cecil le Jeu 9 Oct - 12:03

Félicitations \o/

J'aime beaucoup ta plume quand tu es en mode "allons-y" Laughing

Les passages du présent au passé, de la réalité à l'imaginaire sont fluides et limpides. J'ai beaucoup aimé cette façon crémeuse de raconter un perso au caractère pas facile du tout.

Je vais enfin voir ce fameux Alex à l'oeuvre What a Face

PS: les deux artistes du fow ont des caractères cactus! hero

_________________
Fiche - Sujets et PNJs
Multis: Sax, Mr Blue

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 210
Date d'inscription : 28/09/2014




Carol Cecil
Cri Fragrances


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Alexander James le Jeu 9 Oct - 12:33

Spoiler:

Merci en tout cas 8D et il était temps que tu le vois ouais, héhé !

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 112
Date d'inscription : 08/10/2014




Alexander James
Pianiste Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander

Message par Contenu sponsorisé


Contact :



Informations :





Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum