Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charles Lux

Message par Cloud le Ven 26 Sep - 15:46





















Charles Lux


Groupe : White City
Age : 45 ans
Avatar non imposé : Jacques Gamblin

Les yeux grands ouverts, il dérobe, du bout des cils, les rêves du Crystal Palace. Dans sa loge, un sourire béat, il se rappelle. Un jour, lui aussi, il voulait offrir le soleil, la lumière, le rêve à quiconque croisait son chemin. Mais il aime, il aime la dame de fer. Et ses talents n’éveillent que la douleur et la misère chez les  pauvres gens.



Il est de ces hommes rêveurs, qui construisent, dans l’ombre de leurs peurs, les plus terribles dictatures. Il appartient à ce genre si particulier, les yeux vagues, le cœur dans les Etoiles, qui vivent dans des rêves éveillés. Mais, à chacun des battements de ses cils, il entrevoit le monde tel qu’il est, fruit de ses choix, fruit de ses inspirations, de son amour et de son intelligence. Et le cœur sensible un instant tremble, vacille, puis reprend son masque d’apparence. Une seule chose compte. Obra. Aurore. Le reste ce n’est rien, rien qu’un mauvais songe, qu’il refuse de voir. Et qui le hante, chaque fois que son regard croise la misère des hommes.


Son histoire


Enfant rêveur, adolescent rebelle, le dernier héritier mâle de la lignée Lux a longtemps été le vilain petit canard. Incapable de s’assujettir à la discipline de cette vieille famille, refusant l’emprise de l’entreprise dans le rythme des jours, dans le quotidien de chacun, il a rejeté de force le système, le portant presque à la rupture, dans le silence plein de secrets de la précédente génération Lux.

Et puis ses yeux rêveurs ont vu leur muse. Une femme froide, aux traits durs, à la discipline plus brutale encore que celle de sa mère. Mais son regard ne s’est pas arrêté aux apparences, il a sondé le fond de son âme et en est tombé follement, totalement, absolument amoureux.  Sa jeunesse éblouissante, sa chevelure d’or et de lumière, la lueur braisillante dans son regard. Dès le premier regard, Obra a éveillé le plus intense des amours. Cette puissance de cœur, qui n’a jamais fait demi-tour, qui s’est intensifiée, jour après jour. Se nourrissant de miettes en retour.

Pour elle, il a soudain revêtu le parfait visage d’un héritier Lux. Il a fini ses études, brillant dans les sciences. Il l’a séduite, il l’a aimée, il l’a fiancée, il l’a mariée. Il est devenu parfait pour elle et il lui a mis le monde à ses pieds.

Leur première opposition, leur seule véritable opposition fut l’enfant. Obligé par son rang, poussé par ses parents et tout le poids des industries Lux, il lui a forcé la main. Il le voulait, cette enfant et son opposition l’a tant et tant chagriné, qu’il garde la cicatrice de ces disputes. Aurore est et demeure leur constante opposition, mais il apréféré laisser à Obra son éducation, n’intervenant que très rarement.

Les agissements de sa femme, la discipline de fer qu’elle impose au monde, la guerre que mène l’armée blanche qui porte son nom, il refuse de les voir. Il se réfugie dans son laboratoire, il étudie sa vieille amie, sa vieille ennemie, cette Gaia qui l’intrigue et l’amuse. Scientifique dont l’intelligence et la création font reculer chaque jour les frontières de l’ignorance, il a été un élément déterminant dans la création de la pilule Dream. Et c’est bien malgré lui qu’il l’a vu aux prises de l’armée, lui qui rêvait de modifier les hommes à la manière que Gaia le fait, pour peut-être finir enfin cette guerre en adoptant un langage commun.





Liens et Perspectives



Obra est son seul Amour son unique Amour. Sa femme, sa muse, il voit en elle ce que nul autre ne peut percevoir. Il lui est absolument fidèle.

Pris au piège, entre la mère et la fille, il évite les confrontations et délaisse la fille au profit de la mère. Doux, paternel, il aime pourtant son Aurore. C’est lui qui a tenu à ce qu’elle ait ce nom.

Charles sent la tension monter entre les deux femmes de sa vie. Le pouvoir et la menace de le perdre met Obra sur les charbons ardents. Il se retrouve dans une position délicate.

Il traite Morgan comme une invitée chez lui. Il entretient avec elle, ce qui pourrait ressembler à une amitié. Elle lui semble aussi mystérieuse que l’est Gaia à ses yeux.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum