Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Aleph Murnau le Dim 21 Sep - 10:35




Aleph Murnau


"M le Maudit"




Nom : Murnau
Prénom : Aleph Ezra
Avatar : Adrien Brody
Âge : 41 ans
Groupe : City
Fidélité : Aurore Lux
Rang : M le Maudit

Mutation : LETHE - L'Oubli. Jeu avec les souvenirs, les mémoires enfouies. Il surgit des ombres la vérité ou son illusion. Purge de l'esprit impur. Les conséquences sont peut-être pires que la Mort.

Signes distinctifs : Il semble venir d'Outre-tombe. Tristes cercles noirs sous les yeux larmoyants. Visage inexpressif. La mélancolie lui colle à la peau. On ne peut guère percer les brumes de son regard agonisant. La maladie le ronge. Un mal incurable paraît-il. Gestes intempestifs des mains, tout tombe. Corps tremblant. Il sait qu'il se meurt...



Portrait en Quelques lignes



♫ MY HEAD IS A JUNGLE
Caractère :


    Tous ces démons dans sa tête qui hurlent. Lentement il s'abandonne aux terreurs qui vacillent, aux rêves abolis. Il s'accroche à un vain idéal. L'argent l'indiffère. Le sexe est un passe-mort. Il s'épouvante de ce monde glacé. Plus d'absolu. L'amour existe-t-il encore ? Ou n'est-ce qu'un maigre divertissement pour les plus démunis ? Une consommation pratique. On achète, on utilise et on balance comme une capote. Les poètes n'ont pas de place dans ces chambres de verre, ces buildings dont la cime touche les cieux dégarnis. Aleph est plus humain qu'il ne le pense. Un rien l'émeut. Un rien l'écorche vif. Mais il n'a pas le droit de laisser transparaître sa vulnérabilité. Un petit garçon dans un corps d'homme. Un huis clos. Il est finalement une chair fragile qui revêt un masque à gaz pour se prémunir de la pollution terrestre, la pollution blanche d'une société aseptisée. Son air profondément détaché n'est qu'un leurre. En son for intérieur, l'ébullition, l'impact atomique de colères refoulées. Un jour il ne pourra plus supporter son reflet brisé dans le miroir de vérité. Et il se dira : « Je ne suis pas cet homme-là, sauvez-moi ». C'est un être d'errance, un être fracassé, une horloge détraquée. Il se fiche pas mal qu'on l'adule ou qu'on le méprise. Ses quêtes métaphysiques le bouffent. Sa santé s'effrite. Il s'insère difficilement entre deux mondes. La vie est une mort, la mort est une vie.


Physique :

    Homme de l'absurde, homme burlesque. Il accumule les heures anthracites, les jours gris, les semaines déliquescentes. Un pas après l'autre. Semelle de cuir trouée. Aleph est un déraciné de l'existence. Monsieur est marginal. Les vêtements d'un ancien temps capturent son corps svelte presque tordu. Il passe pour un fantôme en drap noir. Dans les rues mornes, personne ne prête attention à ce dandy dégingandé, à la démarche débonnaire. Il hante le cœur froid de la plèbe qui reconnaît le visage d'un membre éminent du gouvernement. Son image apparaît parfois sur les écrans géants lors de campagnes de propagande. Murnau demeure imperceptiblement dans les esprits. Difficile d'oublier l'aspect sculpté du faciès décadent. On dirait qu'il souffre en permanence. Il a refusé la chirurgie esthétique en vogue, car il préfère conserver cette mine térébrante d'écrivain maudit. Le sourire forme un ourlet sarcastique, à peine une fissure arrogante qui se teinte parfois d'une joie malsaine à votre égard.



Son histoire




    C’est le règne d’un univers ouaté dans lequel nous coexistons tous, un monde sans le son. Des images pêle-mêle détournent nos attentions figées, endorment notre vigilance. Nous croyons encore à notre supériorité sur l’animal alors qu’on se gave de médias, d’un temps hyper chronométré, de fixations sans but, d’obsessions futiles. Le danger, c’est de continuer à fermer les yeux sur la réalité. Citoyens, nous allons droit dans le mur.


Assourdir les bruits chaotiques du dehors. Mains aux tempes trempées de sueur froide. Écouter le cœur malade au ralenti…la pluie artificielle qui frappe le carreau, la houle dans la tête, le bip sonore des machines qui remplacent la Vie dans les veines. Il faut purger le sang noir, le sang infecté afin que les tremblements cessent. Respiration erratique du sujet. Aleph se recroqueville en chien de fusil. Il a éteint les lumières du petit logis, mansarde située dans le grenier d’un ancien manoir. Décoration simpliste, il ne s’embarrasse pas de choses superfétatoires, c’est un anti-matérialiste dans l’âme. Paradoxe vivant ; ses gains sont élevés et ses besoins ascétiques. L’argent, qu’il brûle !

- D’où viennent ces yeux trop tristes ?
- Ma mère.
- Ces lèvres sèches, cette voix grave et monocorde ?
- Mon père.
- Et ce cœur brisé ?
- Ma mère.
- Cette solitude ?
- Ma mère.
- Et cette absence continuelle, ce trou dans la poitrine ?
- Mon père. Ça s’appelle l’héritage.

Aleph Murnau, c’est l’enfant perdu en pleine grisaille. Il rêvasse trop. Regard terne vers la pâleur du ciel, platitude des gestes, conditionnement physique. On l’enferme dans une chambre blanche, inodore, où il devient un numéro, un matricule. Il se souvient à peine de ses cinq premières années passées dans un hôpital, avant d’être réhabilité dans une famille d’accueil. Catégorisé comme un membre Bêta, un membre inférieur de la communauté, il a deux ans de retard sur la formation que l'on délivre aux enfants. C'est un Anormal. Ses parents biologiques n'ont pas voulu récupérer ce poids mort - et ça se comprend. Une commission s’est réunie. La faiblesse n’est pas tolérée dans une telle société, puisque l’homme est le plus cruel des animaux. Son intellect le sauve d’un destin avorté. Syndrome d’Asperger. Psychopathie autistique. Il est doué avec les chiffres. La musique devient un idéal, une fascination aisée qui court dans ses doigts effilés. Il se passionne pour les sciences. Inadapté à toute forme de sociabilité, il demeure cet étranger affublé d’un sourire de clown triste.

Holocauste mémoriel. L'adolescence ressemble à un nuage orageux. Certains sont sans papiers, d’autres sans souvenirs. Des cicatrices couturent l’âme rapiécée de toute part. Il a des habitudes hiératiques parfaitement réglées. Sans son emploi du temps, il est perdu. Lever aux aurores (à 5:00), douche (10 minutes), odeur neutre du savon, jet relaxant qu'on referme d'un geste appliqué, vérification de la tension artérielle (1 minute), tremblement intempestif en s'emparant du rasoir, danger qu'on écarte, mécanique bien huilée (5 minutes), un café et des vitamines rassemblées dans un cachet énergétique (7 minutes), attente sur le toit dans le froid matutinal, première cigarette au bord des lèvres (13 minutes), avant l'arrivée de la voiture de service.

Vente du cerveau. Il se prostitue. Architecte à dix-sept ans, chercheur dans une industrie DREAM à vingt-quatre, Aleph s'inscrit dans l'Histoire scientifique avec ses théories sur l'hybridation à vingt-sept ans. Ses congénères méprisent ses travaux. Il participe aux avancées sur les mutations modernes. Le Mal qui le ronge et grignote sa santé le pousse à se faire cobaye de la pilule Dream. L'Humanité, la Nature, deux néants qui se confondent. Sa métamorphose génétique, la manipulation des mémoires d'autrui, le propulse vers les sphères supérieures. Scientifique de renom, il incarne une arme gouvernementale, un instrument de la terreur Lux. Roi de la propagande contre son gré. Il sait comment on joue avec les esprits. Ce talent révélé lui vaut des privilèges qu'il ne veut pas. C'est pourquoi il préfère sa petite vie rangée sans le faste mondain et toutes ces conneries qu'on impose aux gens de sa nouvelle caste, celle des dirigeants.

Orphelin de l'amour, les femmes passent et trépassent dans son lit gelé. Il n'embrasse pas, lui. Pas de roucoulements, ni d'étreintes passionnées, ni d'intermède plaisant. Il se plie placidement aux conventions humaines en bon comédien. Le dandy souffle sur les braises d'une enfance calcinée. Il n’a jamais dit « je t’ai... ». Il n'a pas le courage d'entreprendre une relation. C'est voué à l'échec. Les affaires du cœur, c'est une haute voltige qu'il ne comprend pas.

    Alors pourquoi fais-tu ça ? Recueillir cette fille chez toi. Cette fille de la rue.

Marguerite Duras a écrit: “Les cheveux sont noirs et les yeux sont de la tristesse d’un paysage de nuit.”
Les yeux bleus cheveux noirs

    Et si toute ma vie n’était que le rêve d’un autre ?

Des yeux de pluie qui ruissellent le manque d'aimer. Regard tombal. Agnès. L'ange noir qui n'a jamais vu la lumière du jour. Son nom signifie belle enfant (agnus, l'agneau). Elle a peur. L'enfer dans le ventre H24. Elle avance dans la nuit sans phares tel un fantôme. C'est un outrage à la Beauté. Une perfection insolente dans la dissolution. Elle est une joie éphémère dans son espace grisonnant. Le Mal-Aimé ne saurait dire pourquoi il lui a jeté un drap sombre sur ses épaules blanches et nues, qu'il l'a portée dans ses bras comme le père qu'il n'a pas connu, qu'il lui a offert le gîte pour la nuit. Non il ne sait pas. C'est peut-être la seule preuve qui lui démontre qu'il est encore un homme, qu'il n'est pas tout vide à l'intérieur...

    Qui doit sauver qui de la démence ? Viens, reste avec moi.

Les années filent en douce. Aleph s'approche du miroir. Il y voit deux personnes, deux ombres rivales. Les mains ont des spasmes incontrôlables. Un bon à rien, n'est-ce pas ? Un type bouffé par la maladie et un saint qui recueille les filles en détresse. Les deux personnages s'estompent. Un troisième homme fait surface. Il veut guérir, grandir. Gaia, pourquoi m'as-tu maudit ? Il faut bien un fautif dans l'histoire. La Nature délétère est une menace perpétuelle. Bientôt, les slogans de propagande lui perforent le crâne. Il ne sait plus faire la part des choses, Aleph bien, Aleph mal. Il a la souffrance dans la peau. Les yeux rougis par les brisures de la vie, il insiste pour se charger de Morgan, la prêtresse de Gaia. Une mission qu'il se donne.

Parfois il faut combattre le mal par le mal.

Gaia le hante toutes les nuits.
Agnès le préserve le jour.
Scission de l'âme.

    QUI JE SUIS ?

Le visage derrière le masque


Pseudo : Aleph
Comment avez-vous connu Dark Cloud at Dawn ? Via Cloud ♥
Un petit mot : J'aime beaucoup le contexte, bravo !
Souhaitez-vous un Rp d’entrée en matière ? Pourquoi pas !


Dernière édition par Aleph Murnau le Dim 28 Sep - 15:18, édité 19 fois

_________________
poltergeist.

Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
(icon sunkiss./code northern lights.)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2014




Aleph Murnau
M le Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Ofelia le Dim 21 Sep - 11:30

Je t'aime déjà ! Ton pouvoir + ton nom + ton choix d'acteur !!! I love you I love you I love you

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 365
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 30




Ofelia
Muse des Arts de la Main


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Aleph Murnau le Dim 21 Sep - 16:53

Je te renvoie les compliments ! Merci :3

_________________
poltergeist.

Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
(icon sunkiss./code northern lights.)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2014




Aleph Murnau
M le Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Sax Sparkling le Lun 22 Sep - 12:10

Bienvenue Aleph. Ton perso s'annonce plein d'une ambiance forte, autant par la plume que par ses caractéristiques d'homme.

Ne le fais pas mourir trop vite, hein! (Il est malade, c'est ça?)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 718
Date d'inscription : 17/09/2014




Sax Sparkling
Âme de Beryllium


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Levyna Dell le Lun 22 Sep - 20:05

Bonsoir, un petit peu en retard mais bienvenue. Je m'en excuse moi je travaillais :(

bref, c'est très prometteur tout ceci. C'est joliment décris. C'est très plaisant à la lecture, j'ai donc hâte de découvrir l'histoire.
Ps: J'ai mit... trop longtemps à comprendre ton pouvoir...

_________________

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 174
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 25
Localisation : Sous le flot d'une Cascade




Levyna Dell
Pilier Eau


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Aleph Murnau le Dim 28 Sep - 14:39

Sax, il ne va pas mourir de suite, ne t'en fais pas ^^

Le pouvoir n'est effectivement pas évident à comprendre vu la manière dont je l'ai abordé x) Merci d'être passée Levyna.

_________________
poltergeist.

Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
(icon sunkiss./code northern lights.)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2014




Aleph Murnau
M le Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Cloud le Dim 28 Sep - 15:05

Tes personnages toujours plein d'audaces, sont plein d'ombres et de lumières. Et, toujours, tellement justes, qu'ils laissent un sentiment de perfection derrière eux. Ta science des détails, les jeux de mots, les allitérations naturelles, il n'y a jamais une note qui sonne faux, ou inutilse. Je retrouve ta plume, qui me fait un peu penser à celle de Novecento, dans cette fiche, dans ce nouveau personnage, dans cette nouvelle histoire. Les quelques traits d'humour qui appuient les métaphores, la fluidité des phrases dont il est impossible de se libérer, l'âme du poète, les désordres émotionnels.

J'aime beaucoup ce visage, un de mes acteurs préférés, ce portrait d'un artiste maudit à la poésie presque glauque du Crystal Palace, J'aime beaucoup cette maladie qui lui dévore l'esprit, qui affame les traits de son visage, qui lui donne cette aura, presque maléfique. C'est un audacieux choix, que tu portes à son apogée, un des thèmes que j'aime à lire et que tu te revêt comme s'il était tien.

Tu te glisses parfaitement dans le contexte, dans le paradoxe de la cité Blanche, et le cruel de Gaia, qui est la mort et la vie tout à la fois. Un portrait en clair obscur d'une ville à l'Aurore continuelle, théâtre coloré mais violent d'un nouveau monde qui s'éveille. La pilule Dream, l'analyse des hybrides, celle de Gaia, tout s'imbrique et habille l'écorché vif. L'autiste et les chiffres, la science, c'est juste un petit éclair de génie.

Quand à notre RP d'entrée en matière, je te kidnappe pour un sujet, que ce lien entre Morgan et Aleph revête toute son importance, à moins, bien sur, que tu ne souhaites également un petit sujet en apparté du Cloud – et dans ce cas là je me ferais un plaisir de l'écrire.


Je file mettre tes couleurs !! Bienvenue ici <3

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Sax Sparkling le Lun 29 Sep - 12:32

Nos persos ont des perceptions radicalement opposées de la ville blanche, ils ont pourtant des fidélités proches.

Et c’est tant mieux ! Les blancs seront hétéroclites ^^

Toujours cette utilisation inattendue des mots, une précision chirurgicale dans le choix des mots, cette noirceur intérieure comme un pourrissement inné et des silences pour la ponctuer.

Bienvenue à Aleph !

_________________
Fiche - Sujets et PNJs
Multis: Carol, Mr Blue

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 718
Date d'inscription : 17/09/2014




Sax Sparkling
Âme de Beryllium


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aleph Murnau ~ M le Maudit

Message par Contenu sponsorisé


Contact :



Informations :





Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum