Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le vent se lève

Message par Ceara le Sam 18 Juil - 10:27




Ceara



“Qui sème le vent récolte la tempête.”




Nom : Ceara
Avatar : Afra Cuellar
Age : 26 ans
Groupe : Gaïa
Fidélité  : Absolue envers Gaïa
Rang : Pilier de l'air

Don : L'air est partout. Il est haine et amour. Il est grand et petit. Il est fort et doux. Si les tempêtes impressionnent, l'asphyxie terrifie. Les nuages suivent sa volonté, apportant les pluies ou la sécheresse. Ceara maitrise tout cela. De la brise à la tornade. Ses doigts caressent ses proches d'un doux Zéphyr. Ses bras enlacent ses ennemis dans des bourrasques terribles. Sa bise embrasse d'une fraîcheur agréable ou d'un froid mordant. Du murmure au cri. Ses poumons soufflent et ses lèvres articulent. Les secrets rasent le sol. Les ordres résonnent haut et fort. Les insultes percutent les tympans. Elle est la souffrance pour certains et la réjouissance pour d'autres.

Signes distinctifs : Sa marque - comme elle l'appelle - a pris la forme d'une rose des vents au niveau de sa nuque. A chaque fois que sa volonté influe sur l'un d'eux, des courbes gracieuses s'enroulent autour de son buste et de ses bras, suivant la direction qu'elle ordonne.
En plus de cela, elle porte une cicatrice sur la cuisse où un morceau de verre s'était logé.



Portrait en Quelques lignes



Caractère :

Le calme avant la tempête.
Cette phrase ne s'applique pas à Ceara. Sauf si l'on considère les dix secondes avant l'explosion comme ce fameux calme. La jeune fille a le sang chaud. Elle est impulsive, belliqueuse et brutale. Elle s'énerve en un rien de temps, et ça se voit. Violente tant verbalement que physiquement, elle n'a peur de rien. Elle tient plus de la tornade que de la douce brise d'été. Les politesses la blasent. Les tapes dans le dos l'exaspèrent. Les détours l'agacent. Impatiente, elle va toujours droit au but. La flatterie ne fait pas partie de ses cartes. Mais sa franchise brusque et ses désirs idéalistes font son charisme. Sa vivacité entrainante motive les autres. Sa détermination à toute épreuve soutient les plus hésitants. Ce sont des qualités dignes d'un pilier. Heureusement qu'elle n'est pas le seul cependant car Ceara agit sans réfléchir. Elle fixe son but et rien d'autre. Pire qu'un cheval avec des œillères. Sa dévotion sans limite pour Gaïa ne l'aide pas à porter une vision d'ensemble. Elle veut lui rendre la cité blanche et serait prête à mourir pour le faire. Les sacrifices sont un mal nécessaire après tout...
Heureusement, la brunette n'est pas tout le temps aussi remontée qu'une pile électrique. Elle sait se détendre et peut se montrer particulièrement souriante lors de ces instants. Les rôles de l'amie fidèle à l'écoute et de l'amante tendre sont tout à fait dans ses cordes. Et d'autant plus si un massage est à la clé. Elle trouve ce type de contact aussi relaxant qu'admirer les nuages. Un véritable hobby particulièrement chronophage. Ce sont les rares moments où elle se montrera plus refermée sur elle-même et moins capable de balancer son avis sur tout et n'importe quoi sans que cela lui soit demander. Sous sa grande gueule, Ceara garde un bon fond...à peu près.


Physique :

A la limite de l'androgynéité, Ceara est plutôt petite et menue. Elle porte ses épaules courbées vers l'avant - bien que cela ne l'empêche pas de bousculer des passants trop encombrants. Son corps semble trop mince. Ses poignets sont prêt à se rompre. Ses jambes pourraient bénéficier d'un repas plus copieux. Ses formes plus féminines se fondent avec le reste, présentes mais discrètes. Cela ne l'empêche pas d'être vive. Ses mouvements sont toujours plein de vie, souvent brusques. Son manque de force se compense par sa détermination. Ses poignes sont fermes, ses gifles aussi. Même les caresses du bout de ses doigts fins portent une certaine vivacité. Ils tremblent d'impatience. Régulièrement, elle les porte à sa chevelure brune. Les cheveux longs la dérangent, lui tiennent trop chaud. Elle préfère sa coupe garçonne faite à la va-vite. Ca colle avec le reste. Ses sourcils marqués soulignent son caractère. Ils accompagnent ses iris presque noires aux expressions dures et puissantes. Si  un regard pouvait tuer, Ceara serait serial killer. Pourtant, des taches de rousseurs - étonnantes sur sa peau plus basanée - viennent adoucir le tableau. Recouvrant son nez et le sommet de ses joues, elles rendent ses sourires plus marqués encore. Et comme si cela n'était pas déjà assez complexe, ses lèvres pulpeuses ajoutent une touche de sensualité. Dommage qu'elles soient principalement l'auteures d'insultes et de moues désaprobatrices...


Son histoire



Une bottine abandonnée à l'orée de la forêt témoignait de la fuite. L'officier la ramassa lentement, la dernière possession d'une serveuse un peu trop belliqueuse. Son regard se perdit dans le couloir sombre qui se dégageait des arbres. Une brise légère l'effleura et un étrange frisson d'effroi le parcourut. Il se sentait menacé. Cette caresse invisible le mettait réellement mal à l'aise. Des traces de sueur se dessinait sur sa chemise, des gouttes dégoulinant de son front ridé. La peur au ventre, il tourna rapidement les talons pour rejoindre ses collègues. Un rire lointain et terrifiant résonna dans ses oreilles. La fille était perdue. De toute façon, sa vie ne valait plus grand chose. Que ça soit le Crystal ou l'extérieur, ça ne changeait qu'un détail : au lieu de vivre éternellement, elle mourrait.

Pourtant, la curiosité l'emporta sur cet empâté. Sa tête se tourna une dernière fois vers le feuillage à l'aura mortelle. Un simple élan de colère face à un client trop perverti et toute une vie était ruinée. Il ressentait une sorte de compassion pour cette demoiselle qui n'avait cherché qu'à se défendre. Il se rappela ensuite qu'elle était allée jusqu'à casser une bouteille pour la planter dans l'épaule du pauvre homme. A cette pensée, en plus de grimacer face à une douleur inexistante, il pressa sa main sur sa propre épaule. L'élan de pitié s'effaça : elle méritait sa sentence. Cette fille était dangereuse. La seule chose qu'il ne comprenait pas maintenant était cet audace suicidaire. Comment pouvait-elle se jeter dans la mort sans même se retourner ? Soupirant lourdement, l'homme secoua la tête en signe de dépit. Elle avait choisi. Son travail était terminé.


------

Les cheveux étalés sur un oreiller de feuilles mortes, le dos allongé contre l'herbe douce, les jambes engourdies sur des roches fraîches et les pieds passivement agités dans l'eau d'une ruisseau, la fuyarde fixait le ciel avec émerveillement. Toute sa vie, elle l'avait passée à fixer le sol pour ne pas offenser les clients, les riches, les autres. Sa haine de ces pourris nés avec une cuillère dans la bouche - et qu'elle leur foutrait bien ailleurs - s'était montrée toujours plus grandissante, l'animant avec violence. A aucun instant n'avait-elle pensé à se poser ainsi pour regarder les nuages dériver lentement. Ceara goutait les plaisirs de la nature dans l'attente de la mort. Elle était déjà surprise d'avoir pu s'enfoncer si profond dans les bois sans se retrouver pendue à une branche ou mordue par un serpent. Peut-être que même aux yeux de la puissante Gaïa, son existence était insignifiante...

Abandonnant sa position confortable, la condamnée se redressa pour observer les alentours. Aucun fauve ne s'apprêtait à lui sauter à la gorge, aucune araignée ne grimpait sur son bras pour l'empoisonner, aucun serpent n'enlaçait son corps nu pour l'étouffer. Car oui, Ceara était nue. Ses vêtements, elle les avait perdu en chemin, les faisant tomber un par un au fil de sa fuite. Si la mort ne l'effrayait plus - elle préférait largement cela à une vie de douleur éternelle - l'idée de partir en portant quoique ce soit qui la rattache à ce monde la répugnait.

Comprenant bien que rien ne la menaçait en ces lieux, la brunette se mit elle-même en quête de sa délivrance. Champignons, baies, feuilles, écorces, racines, insectes... Elle gouta à tout ce qu'elle pouvait trouver -en se faisant plus ou moins violence. Elle les frotta sur sa peau, s'écorchant même. Elle s'en fit un lit où quelques heures durant elle somnola.... Et rien. Aucune douleur, aucun vomissement, aucune plaque rougeâtre. Son corps semblait au mieux de sa forme. Un grognement de mécontentement lui échappa. Il lui fallait donc tester autre chose.

Décidée, Ceara dégusta tous les mets que la forêt offrait. Ses recherches de toxicité la menèrent à une grotte. Espérant y trouver une bête dangereuse, elle s'y enfonça. Sa seule rencontre fut celle d'une source naturelle où s'écoulait avec calme une cascade. C'était presque trop beau pour être vrai et la fuyarde espéra une seconde que des hallucinations soient en train de s'emparer d'elle. Pour s'assurer de la véracité de cette vision, elle plongea sa main. Une frisson la traversa des orteils à la pointe des cheveux. L'eau était glaciale. Retirant sa menotte pâlie, un rictus déforma ses lèvres. Sa porte de sortie était devant ses yeux. Lentement, elle s'enfonça dans le bassin naturel. Sa peau rougissait sous le mordant aquatique. Des gémissements de souffrance lui échappaient par instant mais elle n'abandonnait pas. Son avancée la conduisit jusqu'à la cascade qui s'écoula sur ses bras puis ses épaules et enfin son crâne. Des larmes se mêlèrent aux gouttes glacées. Ceara tremblait de tout son être. Ses lèvres prenaient une teinte violacée tandis que son épiderme passait du rouge brûlant au pâle éteint. Sa conscience glissait peu à peu hors de son corps affaibli. Ses paupières de plus en plus lourdes finirent par tomber une dernière fois sans se relever. Perdant sa force, ses jambes fléchirent et son corps s'enfonça dans le lac glacial. A cet instant, le noir l'entoura et ses sensations s'effacèrent finalement.

-----

La noyage avait échoué.
Quelques jours plus tard, elle s'était réveillée à l'entrée de la grotte tandis qu'une fraisier couvert de fruits mûrs et juteux l'attendait. Affamée et affaiblie, la condamnée s'était régalée. Elle regrettait maintenant. Sa chance de mourir venait de lui passer sous le nez ! Et qui l'avait donc sorti de l'eau ? Qui s'amusait ainsi à la garder en vie et à la nourrir ? Ramassant un caillou pour le lancer rageusement contre un arbre, Ceara perdait patience.

"Tu attends quoi pour me tuer ?! Laisse moi au moins me noyer en paix ! MERDE A LA FIN !"

D'autres graviers subirent le même sort que le premier. Les pauvres arbres encaissaient sans réagir. Ce qui énervait davantage l'impatiente. Tout le monde se pissait dessus en pensant à cette Mère Nature et elle était même pas capable de tuer une fille de rien ?! Les jurons s’enchaînaient entre les lèvres desséchées de la demoiselle. Son poing finit par s'acharner sur un tronc. Un geignement glissa hors de sa gorge et épuisée d'être ainsi jouée, elle se laissa glisser à genoux. Sa main écorchée se joignit à sa comparse pour couvrir le visage torturé. Ceara en avait marre. Elle était fatiguée d'attendre et de s'énerver. La peur lui tordait le ventre. Si elle faisait la maligne au début, les heures qui s'écoulaient rendaient la sentence toujours plus terrifiante. Elle voulait juste en finir !

"Juste tue moi... C'est trop demandé ?"

Sa voix tremblait. Elle la suppliait. Elle se sentait brisée. Etait-elle folle de croire ainsi à cette légende ? Etait-elle déjà dans le Crystal en train de rêver ? Les doutes l'assaillaient. Serrant ses poings de désespoir sur son front, une sensation nouvelle la fit frémir. Ceara n'osait plus bouger. Une douce caresse effleurait ses bras puis enveloppa son corps. C'était une étreinte. Invisible mais tendre. Les larmes montèrent aux yeux de la condamnée qui ressentait un soudain bien-être éprouvant. Son cœur se délestait d'un poids et des sanglots parcoururent la jeune femme. Elle attendait la mort et elle avait reçu l'amour, aussi fugace fut-il. L'étreinte s'était envolée à peine les bras transparents se refermaient-ils sur son être. La douce brise ne pouvait offrir davantage mais c'était déjà énorme. Evacuant son trop plein d'émotions, Ceara pleurait encore et encore, essuyant ses larmes au fil qu'elles coulaient.

Lorsque ses pleurs s'apaisèrent, la jeune femme s'allongea encore une fois dans l'herbe fraîche pour reprendre son observation du ciel abandonnée quelques jours plus tôt. Elle était la bienvenue ici alors elle en profiterait. Abaissant ses paupières, le sommeil l'envahit et pour la première fois depuis longtemps, ses rêves furent plaisants.

Son réveil en revanche fut brutal. Ballotée, Ceara se sentit soulevée du sol. Ses cheveux lui fouettaient le visage avec violence. Ses membres semblaient vouloir se décrocher. Elle peina à ouvrir les yeux. Aucun son ne sortait de sa bouche. Des bourrasques l'attaquaient de tous les côtés, l'empêchant de se défendre. Son corps ne l'écoutait plus. Finalement, un cri vibra dans ses cordes vocales. Un hurlement de douleur résonna alors que la tornade se refermait sur elle. Le vent la traversa. Elle le sentit la poignarder de tous les côtés en même temps. Assaillie, la fuyarde pensait que sa mort était venue. S'effondrant au sol lourdement, milles émotions se bousculèrent en elle. Sa joie se mêlait à la peur. Sa peur à la tristesse. Sa tristesse au dégoût. Son dégoût à l'envie. Son envie à la colère. Le chaos régnait. La vie battait au rythme de son cœur affolé. Elle pleurait et riait à la fois. Et alors que la démence semblait prête à s'emparer de son être, le calme plat revint. Il n'y avait plus rien. Plus de vent, plus de sentiments, plus de bruits... Le silence pesant s'imposait dans la forêt. Les oiseaux se taisaient. Les insectes demeuraient de marbre.

Puis... Une inspiration.
Brève. Puissante.
Et la vie reprit.

Des coups d'ailes réveillèrent la forêt. Des feuilles se frottèrent entre elles. Des cigales chantaient à nouveau. La forêt se réanimait avec la renaissance du vent. Le retour de l'air ravivait les troupes.

Le pilier suivant avait été choisi.
Son regard brillait d'une lueur emplie de détermination. Une joie débordante la saisissait aussi. Sa vie avait un but maintenant. Elle ne pouvait attendre davantage ! Il ne lui restait plus qu'à trouver les autres... et des vêtements.




Le visage derrière le masque



Pseudo : Gael/Alex/Violet
Comment avez-vous connu Dark Cloud at Dawn ? ... Ce forum c'est le mal. *craque tout le temps*
Des questions, des suggestions :
Un petit mot : J'adore ce forum beaucoup trop.


Dernière édition par Ceara le Dim 19 Juil - 16:39, édité 10 fois

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 31
Date d'inscription : 18/07/2015




Ceara
Pilier Air


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Cloud le Sam 18 Juil - 10:29

Ouiiiiiiiii ça s'appelle un craquage en bonne et due règle !! poto

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Mr Blue le Sam 18 Juil - 16:02

Bienvenue au pilier air !

*cherchera plein de jeux de mots pourris avec "air" *

Afra a une "bouille" étonnante *-*

_________________
Fiche - Sujets
Multis: Sax, Carol Cecil

Avatar de Makkura

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 80
Date d'inscription : 04/03/2015




Mr Blue
Lucid Tremors


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Ceara le Dim 19 Juil - 16:41

Craquage total. Et oui, meilleure des bouilles rraouu

Mh *toussote* J'ai fini. Déjà oui. J'espère que ça conviendra pour ce pilier de l'air un peu spécial c

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 31
Date d'inscription : 18/07/2015




Ceara
Pilier Air


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Sax Sparkling le Dim 19 Juil - 18:05

Je te l'ai déjà dit, mais j'aime beaucoup ta plume sur Aurore *_*

Je ne sais pas, elle est plus ... Souple? Elle a beaucoup gagné en expressivité, en tout cas ! J'aime cette persotte et la façon dont elle est devenue pilier ( le coup de l’huître qui fait sa perle, c'est cool Very Happy )

C'est le premier perso "vert" avec une pointe de truc "mauvais" en lui, je crois !

Bienvenue au pilier air \o/

_________________
Fiche - Sujets et PNJs
Multis: Carol, Mr Blue

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 718
Date d'inscription : 17/09/2014




Sax Sparkling
Âme de Beryllium


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Ceara le Dim 19 Juil - 18:35

Hihihi merci rraouu J'aime écrire sur Aurore, je me sens libérée (délivrééééée ♫). (et faut bien que Gaïa élève quelques mauvaises herbes !)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 31
Date d'inscription : 18/07/2015




Ceara
Pilier Air


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Cloud le Lun 20 Juil - 9:55

Moi je valide les craquages de ce genre !

Je suis aussi très fan de ce visage androgyne, racé, original. Sa moue boudeuse et son regard déterminé lui donne une certaine aura combative. Son caractère de chien lui va parfaitement. Je retrouve avec plaisir tes petites notes d’humour. Toujours présentes. Qui allègent ta plume, la rende joueuse.

L’histoire est plus douce, poétique. Gaia accueille Ceara comme une petite fille accueillerait un renard blessé. En douceur, sans la brusquer, en l’ignorant presque et en le caressant aussi, dans le sens du poil, du bout des doigts pour ne pas le faire fuir. Ceara est même assez calme, dans ses résolutions. Elle s’enfonce dans son choix, pas à pas, attendant un coup qui ne viendra pas.  Son histoire vraiment, tu la gardes secrète. Qu’importe, finalement, elle faisait partie d’une légion d’invisibles, de petites mains, qui prends soin de la puissance des grands. Ce qui importe, soudain, ce sont ses émotions, qui elle est vraiment. Ses résolutions. Ta plume est très douce, elle décrit avec pudeur les émotions de ta petite sauvage. La fin de son esclavagisme. Elle ne parle pas beaucoup des blessures, et pourtant, elles s’imaginent. Tu laisses beaucoup à l’interprétation tout en traçant le portrait inflexible d’une femme d’un caractère certain. Tu écris l’histoire d’une libération, alors que ta persotte passe par toutes les étapes du deuil et de la renaissance. Jusqu’au point de rupture. Ou enfin Gaia l’accueille toute entière, la possède et la transforme.

C’est une très belle histoire, un super personnage. Un pilier air peut être d’éthers et d’insaisissables, mais il peut être aussi changeant, impulsif, instable et explosif. Habituée à tes persos toujours originaux, je suis particulièrement séduite par celui-là. Ton interprétation du pilier est très intéressante. Elle ouvre tout plein des possibilités rp. C’est aussi ton perso le plus impliqué dans l’intrigue générale du fow’. Je ne doute pas qu’elle te permettra d’écrire de fantastiques histoires !

Air et feu, côte à côte, avec le caractère foudre de Kalliope, vous allez faire fureur, et mettre la cité blanche dans tous ses états. Heureusement Gondrand aura un peu de sang froid pour calmer un peu toute cette jeunesse explosive. :lol : (Sinon le forum va être dévorée par les flammes, la foudre et myriade de tornades).

Si tu pouvais signer le reglement ce serait parfait ! Je te donne tes couleurs <3

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Ceara le Lun 20 Juil - 10:03

Merci beaucoup rraouu Tes validations sont vraiment incroyables à chaque fois *sait jamais quoi dire après tout ça*
Je suis vraiment contente que mon pilier te plaise et j'ai hâte de m'impliquer plus dans ce forum ! On va secouer les puces des enfants de Gaïa endormis saute

Et le règlement est signé (mon oubli habituel)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 31
Date d'inscription : 18/07/2015




Ceara
Pilier Air


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Saphyr Reynarth le Mer 22 Juil - 11:23

Rebienvenue à toi ^^

Un nouvel adversaire fort sympathique ^^

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 58
Date d'inscription : 10/11/2014




Saphyr Reynarth
Pion Protecteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Contenu sponsorisé


Contact :



Informations :





Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum