Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Esther - Dame Blanche

Message par Cloud le Mar 27 Jan - 14:12


















Esther


La Dame Blanche est de ces femmes cruelles, insaisissables, qui n’existent que dans les rêves les plus brumeux. Comment est-il possible, aujourd’hui, de croire en la présence d’un tel être supérieur, faisant corps avec la brume ? Nombre de nos soldats se sont déjà partis a sa recherche, des décennies durant, en vain. Je peux vous l’affirmer, la dame blanche n’existe pas, c’est un conte pour enfants. La chercher encore serait une perte de temps et de moyen. Ce serait repartir à l’assaut de la Baleine Blanche, alors même que nous n’avons plus d’océan.

Au secret des brumes, quand s’élèvent les eaux, le fantôme d’une femme, dans une longue robe noire élimée, erre et dérive le long des chemins qui ne mènent a rien. La femme secrète, poétesse de l’instant, est aussi insaisissable que son élément. Spectrale, elle effraie les petits enfants, habite leurs contes noirs et leurs soirées d’épouvante. Certains l’appellent la mort, tant meurent les soldats d’Obra étouffés dans sa brume épaisse. D’autres l’appellent l’ange blanc, car elle sauve les enfants de son clan et, parfois, aux raids des rebelles, elle mêle la toute-puissance de sa magie. Insaisissable, intouchable, nul ne saurait dire si elle existe vraiment.



Son histoire

La mère d’Esther, Eleanor, fut la première dame blanche. Amies d’enfance, Eleanor et la grande prêtresse de l’époque se partageaient les faveurs de Gaia. Jusqu’au jour où la grande prêtresse sacrifia son frère, l’amant d’Eleonor, pour une cause qui lui semblait juste, pour un combat qui se devait d’être maintenu, pour une bataille sans issue.  Eleanor ne lui pardonna jamais. Aux disputes sans fins, à leur haine mutuelle, au mépris et à la crainte,  s’ensuivit le bannissement d’Eleanor de la gare. Enceinte, la jeune femme se refugia plus profondément dans son art, tissant un nid de brume aux portes de la forêt. C’est ainsi qu’Esther naquit, non voulue et dans la plus grande précarité. Les tatouages mouvants sur sa peau de nourrisson attirèrent l’œil de sa mère et la persuadèrent de ne pas l’abandonner.

Les deux femmes furent seules contre le reste du monde. Dans l’impossibilité de rejoindre leur clan, elles errèrent toute leur vie durant aux limites de la forêt. Esther fut élevée dans les croyances de Gaia. Et, nombre de fois, elle et sa mère allèrent aider les raids de Gaia, levant la brume pour les aider à s’enfuir. Entraperçues parfois, nulle n’a pu confirmer leurs existences.

Eleanor tomba malade et mourût, laissant seule sa fille.

Esther a vécu dans la pauvreté la plus intense. Elle se nourrit de ce qu’elle vole, et ses vêtures trouées sont les vestiges de quelques hardes. Extrêmement solitaire, elle ne connait rien du monde des hommes te ne les laisse que rarement entrer dans sa brume. Très puissante, elle continue d’œuvrer pour Gaia.


Liens et Perspectives


Elle a hérité des errances de sa mère, de son don et de son visage. Si bien que les hommes se souviennent peu qu’elles furent deux autrefois, et la prennent vraiment pour un fantôme, une réminiscence de Gaia.

Esther pourrait s’engager dans le combat et rejoindre les rangs de Kalliope – osant alors rejoindre son clan, l’effervescence turbulente de la gare.

Esther pourrait se faire capturer par l’armée blanche et subir comme Morgan et d’autres, nombre d’analyses.

Esther pourrait aimer. Sortir de sa brume et se laisser aimer.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum