Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Alcandre le Sam 3 Jan - 17:17




Alcandre



"Dis moi qui tu es, je te montrerai ton vrai visage."




Nom : Alcandre
Avatar : Kamoulox...
Age : 75 ans
Groupe : Crystal Palace
Fidélité  : Absolue
Rang : Muse Macabre des Arts de la Scène

Don/Mutation/Hybridation/Art : Arts du marionnettiste. L'insinuation dans l'esprit pour contrôle, comme asservissement. Les corps, fragiles, ne peuvent se mouvoir comme il le faut dans cet Art. Alors, le metteur en scène ravit leur chair, leur essence, leur être, et se nourrit de la seule forme de beauté qui le satisfait. Le jugement semble aléatoire, dépourvu de subtilité, mais tous sont incapables d'atteindre Sa vénusté, de percevoir jusqu'à Son aura, le don qu'Elle avait. Ce n'est qu'un hommage, un témoignage de respect envers celle qui était, pour lui, plus que Tout sur Gaïa.

Si l'absolu éclat des Arts de la Scène doit se composer dans la souffrance et la tyrannie, qu'il en soit ainsi.


« Je rends son œuvre, comme ultime sacrement, à Celle que personne ne pourra jamais égaler. »


Signes distinctifs : Un masque, un persona. Jamais mon visage ne se dévoile à vos yeux, mes mains, toujours couvertes de noir...


Portrait en Quelques lignes



Caractère :
Lorsque le rideau se lève, un œil rude toise ses sujets. Les êtres s'animent au sein d'une danse furieuse, exaltée. Sur les lames de bois, craquant sous les pas, leur prestation tente de faire honneur aux Muses. Néanmoins, Alcandre n'en sera jamais satisfait. Si Elle n'existe plus, l'idéal a disparu. L'excellence doit être une quête d'élévation, une ultime volonté et, lorsque tressaille le timbre, que le corps ploie sous l'ardeur de ce dur labeur, l'horreur se lit dans les yeux des esclaves des sens... Il entre alors en scène et fait montre de sa sombre oraison, de ses affreuses psalmodies, afin de faire comprendre l'insuffisance, l'incapacité.

La tyrannie est l'adage des plus Grands. De ceux qui excellent dans leur Art le plus puissant.

Cruel, insensible aux cantilènes fébriles s'échappant des gorges de ses soumis, il écrase, offense et humilie. L'amertume le ronge, celle du passé, mais jamais le regret d'être de qu'il est ici.

Alors, dans une ire certaine, il inspire et concentre, puis projette son éther sur ce misérable, triste pantin larmoyant. Là s'anime la profondeur, l'allégorie de l'hégémonie. De son âme dissipée se forme la perfection qu'il exige, tous restent muets, murés dans une aphasie terrorisée.

Le voilà, l'Art mené à son apogée.

Physique :
Les ténèbres entourent, tels des spectres dérangeants, ce qui se dégage de cette forme énigmatique, dont les contours émergent par-delà cette scène. Longiligne et haute, mince et presque décharnée, on l'aperçoit lever une main gantée, des doigts fins et élancés. Lente, indolente, elle s'abaisse à nouveau pour faire planer le silence. Sous son masque, transpercé d'yeux aussi sombres que la nuit, s'élève un écho pareil à un rugissement. Rauque et glacée, elle lacère et vilipende sans états d'âme ceux qui errent en ces lieux. Sous l'argile, le Marmoréen transparaît. Ses veines coulent sous la transparence un azur violacé. De cette hauteur certaine, émane une aura perturbante et effrayante que tous se plaisent à détester, mais aussi à glorifier.

L'extase de l'art sous sa forme la plus absolue dirige chacun de ses membres graciles aux mouvements subtils. La perfection n'est qu'un état transcendant... Si ses traits ne peuvent être lus, s'échappe d'eux la vérité ; celle du mensonge propre à l'expressivité. Jouant des émotions avec aisance, l'on peut se méprendre sur le ton de sa voix. Le noir qui enserre ses chairs, tel un linceul délétère, le rend d'autant plus stupéfiant que son allure austère.

Alcandre est une énigme qui perdure dans le secret du Crystal.




Son histoire



Les soieries dévoilent, aussi rudes que des courtines, l'éclat flamboyant d'une danse, d'un spectre. L'évanescence des chairs qui se meuvent sur le parvis des damnés n'a d'égale que l'œuvre, éthérée.
Au-delà de la perception, l'essence prend ses nuances, ses teintes changeantes. L'expression est un sacrement. Une funeste litanie pour ceux qui demeurent les obscurs esclaves du Crystal. Les ténèbres engloutissent la pièce, puis la lumière naît à nouveau, fragile et séduisante. Elle dévoile les splendeurs des contours émergeants, ceux des hanches souples et pâles sur ces drapés d'opale, des mouvements subtils et surtout, du persona offrant aux regards ses plus odieuses quérimonies.
L'être est à l'être un autre visage, une autre danse. Il adjure et jamais ne pardonne. Le corps se fragilise, il est mené à l'ultime déperdition. Un fracas, une clameur, des pleurs... L'ambition d'Alcandre se noie dans les méandres de l'ineffable. Sombre souverain, il inspire la terreur à celle qui choit désormais. Il l'offre à tant d'autres...



« Tu viens d'arracher mon cœur. Tu lacères ainsi son éther, dans l'infamie de cette horreur que tu révèles. Exalte-toi, redresse-toi ou meurs. Donne-lui vie comme si la tienne disparaissait... »



De l'orle des lèvres de rose s'échappe un tressaillement, infime et fuyant. Des phalanges de cuir viennent frôler ce panache exquis, avant de s'abattre avec fureur sur la peau. Une élégie, une triste complainte se fait entendre, mais Alcandre est déjà loin.
Les draperies s'animent d'une légère brise, le noir cèle le sang. L'or scintille et jamais ne ternit sur les marches qu'il gravit... Un pantin désarticulé s'anime, sous un masque terne et erre. Tandis que les yeux se figent, les voix s'abaissent et les murmures deviennent mutisme. Une âme se laisse engloutir, s'abandonne à la perversion, puis à la folie... Le trouble qui hante les hères s'étend aux confins de ces ombres, à la lisière de ces pièces, sépulcrales.

L'Aura est esprit, le Crystal, l'infini.



« Soulève donc le voile de l'inconscient. Ô toi, passion dévorante qui m'animait jadis. Dévoile-moi ce que j'ignore et prends-moi, comme tu l'as prise, Elle... »



Derrière le verre se détache une forme sinueuse et gracile. Les lueurs vacillantes semblent éphémères, mais jamais ne tarissent. Elle est là, contre cette terre avide et brûlante. L'insatiable, bientôt, cherchera encore à se repaître de l'anima.
Ces fragrances étrangères, celles d'un autre temps, emplissent une atmosphère lourde et chargée de vices. Les réminiscences d'avant fustigent un esprit lacéré, détruit par une longue existence et par l'innommable. Celle de la déchéance d'une flamme, vacillante déjà. Le candélabre supportait le poids des ères, puis a laissé s'éteindre l'espérance. La Muse des Arts de la Scène...
Son visage s'évapore dans une brume incertaine, les lignes et les traits plongent dans un abîme lugubre duquel aucune expectance ne parvient à jaillir. La promesse d'un mirifique songe, l'abandon et le tourment, celui d'un amour qui ne peut disparaître, même avec les décades... Puis le chatoiement du Crystal et enfin, la mort, la renaissance. Nul ne sut dire ce qu'Alcandre ressentit à cet instant, mais son souvenir lui demeure éternel.

Piégé dans un autre être, âme déchue, de ses prunelles sombres il scrute les horizons qu'il saisit encore. Vagues, incertains. Une fièvre le ronge toujours ; la névrose qu'engendrent ces lieux trop vivants. Sur lui se posent les mires d'ambre, cuivrées ou d'azur qui tentent de percer ces remparts de cuir, d'argile. Pourtant, l'altérable gangrène, l'immortalité corrompt. Licencieuse ou parfois bien pure, la quintessence de ces sens prend sous sa coupe les plus constants. Doucement, inexorablement, le Crystal ravit ce qu'il aime, ce qu'il désire. Il ôte le souffle séditieux de l'insoumission et obtient le Divin...



« Rappelle-moi ce que tu m'as pris. Ce que j'étais. »



Peu de choses perdurent, lorsque le Crystal exige. Il fut un temps où la douceur fut l'égide du créateur, mais celle-ci est désormais un simple vestige. De ses mains est forgée la décadence, comme aboutissement de l'œuvre. Un esprit qui n'a pour faille que celle de la création. Il anime, dirige, incline et fait ployer ceux qui prétendent à l'absolue forme d'expression. Les prodiges et merveilles qui éclosent et se répandent autour de lui, tels les pétales ébranlés d'une fleur instable balayée par les vents, n'ont aucun égal. Seule la haine se mêle à l'adoration, sentiment contraire qui lui offre son absolution. La douleur infligée, celle qui vole le Tout, n'est qu'un moindre Mal à sa grande suprématie. Il rend son dernier hommage à Celle qu'il avait choisie.



« Je ne réussis pas à trouver à nouveau ton essence. Entre les brumes de l'inconscience, où sommeille la véritable beauté, s'élèvent les spectres qui me hantent encore... Ceux qui jamais ne pourront t'égaler. »




Le visage derrière le masque



Pseudo : May
Comment avez-vous connu Dark Cloud at Dawn ? Tout commence lorsque je cherchais des partenaires et que Swann m'a donné un lien énigmatique... Dès l'ouverture de ce lien, les ténèbres m'envahissent et je lis. Je tombe sous le charme, une passion dévorante m'enivre et je me donne du temps... Puis un jour, je craque. Me voici alors, corrompu et pris dans les filets exquis de Dark Cloud.
Souhaitez-vous être parrainé ? Je veux bien !
Des questions, des suggestions : La taille de la typo sur la CB, l'icone de nouveau message (un petit corbeau noir, si ton sur ton qu'on ne l'aperçoit que tardivement). Sinon, hormis ces petits tracas pour quelqu'un portant des lunettes, je n'ai rien à dire. Vous êtes parfaits.
Un petit mot : Je vous aime et je vous hais. PS : ma fiche est courte, mais j'ai volontairement donné un côté très énigmatique à son passé et à sa vie, celle qu'Alcandre a maintenant, en effleurant de simples contours son passé et surtout, cet amour dévorant pour l'ancienne Muse. J'espère que cela sera suffisant. La fiche est terminée. N'hésitez pas à me dire si cela ne suffit pas.


Dernière édition par Alcandre le Sam 3 Jan - 18:14, édité 1 fois

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 10
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Crystal Palace




Alcandre
Muse Macabre des Arts de la Scène


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Cloud le Sam 3 Jan - 18:10

Bonsoir et Bienvenu Officiellement parmi nous !
Je suis très heureuse que Swann t'ait montré le chemin qui mène jusque nous et que le forum t'ait plu !!

Ouah. Tu arrives à rendre dans ce personnage ce que j'avais en tête en écrivant la fiche. Une noirceur assumée, des tourments coupables, un sens du mot, du théâtre et des arts de la Scène. Une Muse effrayante et aussi noire que peut l'être l'âme sombre et mystérieuse du Crystal.

Au final tu donnes peu du personnage, mais ce n’est pas rare aux fiches des artistes du Crystal et cela ne me gène en aucun point. Qu'il garde son mystère, je ne doute pas que tu le tiennes bien en main ! Ta plume s'habille d'une myriade de mots, d'un vocabulaire poétique, varié. Je la préfère presque dans ses phrases courtes, mesurées, certaines, celles qui ferment les précédentes et qui actent un fait, inéluctable, certain. Et pourtant, c'est peut-être dans les phrases longues qu'elle est davantage poétique et rythmée.

Le Crystal Palace s'inspire d'une œuvre d'un artiste qui me plaît beaucoup et qui, sans doute, à bouleverser mon imaginaire. Francis Berthelot. Je ne sais pas si tu le connais mais tu as réussi à faire de ton personnage, un personnage qui pourrait être le sien. (et c'est sans nul doute le plus beau compliment que je pourrais te faire). Sombre et tortueux, maudit et élégant. Le résultat est assourdissant et très étonnant. Tu t'es complètement approprié le prédef et tu lui donnes des dimensions que je n'aurais su lui donner. Je l'imagine sans peine mener de sa main de maître, ses artistes pour qu'ils puissent atteindre enfin le vrai Art, sublime et funèbre, plein de Lumières et de Bruits, du grand Crystal.


Que les artistes tremblent, enfin te voilà !! Tu es validé ! Je te met sous peu tes couleurs ! Et je laisse Swann te prendre sous le doux velours de ses plumes encre. Elle t'accompagnera dans tes premiers pas sur le fow' !!  Pour débuter le jeu, n'hésites pas à contacter les joueurs pour des liens ou des rps ! Tu peux également faire une demande de rp ICI. Actuellement deux sujets multi joueurs sont ouverts au Crystal Palace, n'hésites pas à y participer si tu le souhaites : Intrigue 1 et event de Noël.

Bon jeu parmi nous ! coeur

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Alcandre le Sam 3 Jan - 18:22

Je te remercie bien humblement, et suis surtout fort touché de ces égards à mon sujet. Tes compliments me transpercent telle une lame divine qui s'abattrait sur moi.

Je suis heureux que ce personnage te convienne, c'est comme si Swann avait lu en moi, lorsqu'elle m'a parlé d'Alcandre. Sans que je la connaisse, elle a su que j'aurai pu être attiré par ce charisme noir, et pourtant séduisant. Je tâcherai au mieux de vous donner satisfaction et suis, encore une fois, profondément touché de tant de compliments.

Je m'en vais de ce pas regarder de quoi est fait cet event.
Merci pour cette validation et pour votre gentillesse.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 10
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Crystal Palace




Alcandre
Muse Macabre des Arts de la Scène


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Saphyr Reynarth le Sam 3 Jan - 20:42

Bienvenue parmi nous sombre Muse ^^

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 58
Date d'inscription : 10/11/2014




Saphyr Reynarth
Pion Protecteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Alcandre le Sam 3 Jan - 20:44

Merci à toi, Saphyr ! Smile

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 10
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Crystal Palace




Alcandre
Muse Macabre des Arts de la Scène


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Swann le Sam 3 Jan - 22:39

Bienvenue officiellement mon cher Alcandre. Je n'ai pas besoin de te dire à quel point je suis ravie de te voir fouler les planches du Crystal.

Très jolie fiche. Je sens que je vais enrichir mon vocabulaire en te lisant. Et toi qui craignait que ton niveau soit inférieur au nôtre. Ta plume n'a rien à envier à celles que l'on trouve ici et elle s'accordera parfaitement aux notres.

Bonne intégration parmi nous. Si tu as la moindre question ou le moindre soucis, n'hésites pas à venir en parler à ta marraine la bonne fée (oui oui, celle que tu détestes car elle t'a fait tomber dans les filets de Dark Cloud. Celle-là même ange ).

_________________

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 49
Date d'inscription : 28/11/2014
Localisation : Au Crystal Palace




Swann
Reine du Crystal Palace


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Ofelia le Sam 3 Jan - 22:49

Bienvenue plus officiellement ! Ravie que les rangs des Muses s'octroient un personnage comme le tien ! Et au plaisir de croiser ta plume ! rraouu

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 365
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 30




Ofelia
Muse des Arts de la Main


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Alcandre le Dim 4 Jan - 6:06

Merci à vous, sublimes Muses.

Swann : ne t'en fais pas, à la moindre question, je saurai te trouver !
Ofelia : au plaisir de croiser également ta plume, car je t'ai lue aussi. Je pense que le Crystal abrite de sérieux prétendants de l'Art Littéraire...

Smile

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 10
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Crystal Palace




Alcandre
Muse Macabre des Arts de la Scène


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Kalliope le Dim 4 Jan - 21:07

Je viens t'adresser officiellement mes félicitations pour ta validation, Alcandre ! C'est un plaisir de voir que tu as finalement succombé à la tentation ! poto

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 53
Date d'inscription : 27/10/2014




Kalliope
Chef de la Rébellion


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Alcandre le Dim 4 Jan - 21:15

Ah chère Kalliope, je te remercie d'enfoncer le clou. Force de te lire en une autre ère, dans un autre lieu, j'ai eu envie de venir par ici.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 10
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Crystal Palace




Alcandre
Muse Macabre des Arts de la Scène


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alcandre, Muse Macabre des Arts de la Scène

Message par Contenu sponsorisé


Contact :



Informations :





Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum