Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Eliel le Sam 29 Nov - 14:06




Eliel



"I've tried to explain away what I'm feeling now "




Nom : Eliel
Avatar : Rhuan Favoretto
Age : 36 ans.
Groupe : White City.
Fidélité  : Ses horloges. Tic. Tac. Tic...
Rang : Chasseur de Temps Perdu.

Don/Mutation/Hybridation/Art : Moi vouloir être chat. Fourrure douce et épaisse, cachant un corps bien plus petit que ce qu'il en donne l'impression – tantôt joueur, tantôt rancœur, les griffes entrent et sortent, aiguisées. Sauf que le chat malingre n'est plus, la fourrure a disparu. Ne reste que l'homme angoissé, l'enfant a jamais perdu. Tout s'est envolé – au mal-être grandissant s'est ajouté le tourment. Gaïa ne connaît pas le pardon, après tout.

Signes distinctifs : Le discret tatouage en forme de patte n'est plus, défiguré à vie par Gaïa. Gaïa est amour, Gaïa est haine – et lui non plus ne pardonne pas, après tout. Cheveux en bataille, broussaille jusqu'à son menton, des yeux clairs qui dévisagent sans gêne. Et ces griffes écarlates, plantées jusqu'à l'os dans sa cuisse, pleurant la perte et la trahison. Mais il ne regrette rien – après tout, Gaïa a menti, elle aussi.


Portrait en Quelques lignes



Caractère :
Tic. Tac. L'horloge chuchote ses secrets au cœur de la boutique. Le chat ronronne, apaisé par le son régulier de son univers. Un univers de bruits et de chuchotis, un monde parfaitement réglé. Le chat n'a jamais aimé les imprévus.
Le chat n'a jamais été quelqu'un de sociable – langoureusement allongé sur un flanc, à regarder le monde se mouvoir autour de lui. De loin en loin, il lui préférait la compagnie de ces amis de bois et de mécanismes qui ne cesseraient jamais de la fasciner.
Minutieux, le chat a toujours été un animal étrange, depuis sa naissance – il n'a jamais été joueur et le contact humain ne l'a jamais intéressé plus que ça.
Le chat aime se cacher sous le tissu doux des vêtements, dissimulant son museau pour ne pas avoir à vous adresser la parole tandis que ses oreilles se tendent pour capter le moindre bruit.
Il a conservé quelques félines habitudes – frémir de convoitise en entendant la course d'une souris, une aversion extrême pour tout ce qui fait trop de bruit, un amour avoué pour les coins chauds et secs.
Et une haine indicible envers celle qui lui a prit ce en quoi il croyait, ce qu'il aimait. Sa rancœur n'a d'égale que son obsession pour Elle, pour ce qu'Elle fait, ce qu'Elle voit – impossible aujourd'hui de La retrouver, comme si Elle avait totalement disparu. Seule Son horloge continue d'égrener les secondes de Sa vie sans lui, comme une mauvaise blague, chaque jour durant.
Un bien étrange animal que ce chat qui n'est plus chat.




Physique :

L'allure gracieuse et racée n'est plus – n'a jamais été, à vrai dire. Chat de gouttière plus que de salon, sa démarche agile et sautillante s'est modifiée, la patte arrière droite traînant dans son sillage comme on traîne le poids de la rancœur.
Courir après les chimères et les souris n'a jamais été pour lui. L'allure tranquille du prédateur à la retraite sera à jamais la sienne, félin aux crocs désormais inutiles.
Le visage stoïque, les yeux gris bleu et le buisson de fourrure bouclée sur le haut de son crâne, nid d'oiseau en devenir. Joues et menton rugueux, comme ces arbres auxquels il se frottait autrefois. Une taille dégingandée, un air un peu largué – du fond de sa boutique il regarde les passants s'agiter, écoutant d'un oreille l'horloge lui conter ses secrets tandis que ses doigts agiles s'affairent à écarter les entrailles des montres pour trouver les maladies qui les indisposent. Le chat a toujours cet air calme et posé quoiqu'un peu tourmenté, dévisageant chaque client avec l'énergie du désespoir, comme si Elle pouvait se cacher au creux de ce regard en face de lui


Son histoire



Le chat n'a pas d'histoire. Ou plutôt, il en a deux.
Celle avec Gaïa. Celle sans Gaïa.
Celle avec Elle. Celle sans Elle.
Parce que Gaïa lui a prit ce qu'il avait de plus cher en ce monde, il lui a tourné le dos avec la détermination de l'amant éconduit, emportant sa souffrance et sa blessure, supportant sans sourciller le poids de la trahison qui le rend tellement défiant face au reste du monde.

Son histoire avec Gaïa commence voilà bien des années. Enfant et chat, enfant-chat, humain et félin à la fois, la dualité de son existence l'a entraîné dans un tourbillon de couleurs et d'odeurs, de sensations qu'il n'aurait jamais pu soupçonner éprouver s'il n'avait pas posséder ce don. La sensation du gravier sous le coussinet délicat de ses pattes, les briques chaudes sous la paume de sa main, la chaleur du soleil sur sa nuque, la douceur d'une main plongeant dans la fourrure épaisse de son dos. Les souvenirs de cette période se mélangent et se teintes de nuances différentes, retraçant l’amalgame de ses existences distinctes, entre chat de gouttière déjà adulte et enfant humain encore fragile. Si la ville n'avait plus de secret pour lui une fois à fourrure et à crocs, le dédale des rues et des lumières mis longtemps à s'imprégner dans sa tête d'humains, trop désireux de retrouver les repères amassés durant ses vadrouilles animales. Perdu entre les bras trop grands des humains qui l'avaient mis au monde et bien trop grand pour espérer passer encore pour un chaton, le chat passa son enfance ainsi, perdu entre deux mondes dans lesquels il ne se retrouvait pas, ignorant ce qu'il était réellement et ce qu'il n'était pas. Gaïa lui avait offert quelque chose, mais comment savoir ce qu'elle avait offert à quoi ?
L'enfant-chat n'a jamais eu la réponse.
Il connu son premier amour sous sa forme de chat. Aujourd'hui encore, il n'a qu'à fermer les yeux pour se souvenir de la sensation de sa main fraîche dans son pelage, pour ressentir la douceur de ces lèvres sur le pelage de sa tête, pour entendre la voix douce le cajoler pour l'attirer. Une parfaite enfant dont la douceur des mains contrastaient violemment avec la cruauté de celles des autres. Le jeune chat qu'il était alors tomba sous le charme de ces mains et de cette voix, passant des heures alangui sur les genoux de l'enfant pour quémander ce qui lui revenait de droit dans son esprit trop droit, clamant sienne cette humaine qui avait su charmer le regard clair du félin. Et dans les yeux du chat il n'existait plus que cette humaine à laquelle il était incapable d'adresser la parole en tant qu'enfant parce qu'elle était tellement plus lumineuse, tellement plus parfaite quand il la regardait avec ses yeux de chat amoureux.
C'est à cette période qu'il se découvrit un goût tout à fait inhabituel pour le temps qui passait, pouvant perdre des heures en tant que humain à réparer le mécanisme abîmé de ces merveilles pour en perdre bien d'autres en cours de route pour simplement écouter le bruit plaisant de ces aiguilles à ses oreilles félines.
Puis Elle arriva. Tornade dans sa vie d'humain et de chat, l'animal se montra oublieux de tout son folâtre passé, ne voyant plus qu'Elle et ses yeux cannelles, Elle et sa chevelure bouclée. Elle qui l'accepta tout entier, Chat et Humain, amoureux d'Elle et de ses Horloges. Elle qui souriait et qui riait, Elle qui glissait ses longs doigts dans sa fourrure lisse et dans ses boucles emmêlées, Elle qui glissait son visage contre son cou, indifférente à ce qu'il était dans l'instant. La Tornade de sa vie, le Tourbillon de son existence – elle arrêta et relança tout, comme un mécanisme mal huilé qui découvrait pour la première fois ce que cela signifiait de fonctionner correctement. Tout lui semblait tellement plus complet, tellement plus beau, dans la parfaite imperfection de la vie à deux qu'ils s'étaient construits. Il L'aimait, comme il aimait Gaïa – avec une passion indistincte, avec un aveuglement sourd et muet, indifférent au reste du monde et perdu dans la violence de son amour. Parce que rien ne comptait plus qu'Elle – Elle dont le chat et l'humain, en accord parfait, étaient tombés amoureux.
Il ne manquait rien à ce tourbillon qu'Elle avait déclenché, et pourtant un être pointa le bout de son nez, poussant doucement au creux de Son corps, comme un bourgeon éclosant patiemment. Et l'amour qu'il Lui portait l'engloba lui aussi, cet être dont il ne savait rien, qu'il sentait indistinctement être à lui, être de lui – mais ce n'était pas ça, l'important. L'important, c'était qu'il était d'Elle et c'était ça qui le rendait aussi propice à être aimé.
Mais quelque chose tourna mal. Il ne sut jamais pourquoi, ne sut jamais comment mais Elle fit une fausse couche, se faisant retirer quelque chose de ni-humain ni-chat, un vague mélange entre les deux qui brisa définitivement Son cœur. Elle disparu, Elle aussi. Sans drame, sans larmes, disparaissant simplement en emportant avec Elle la mélodie de Son rire et de Ses doigts dans sa fourrure. Faisant s'évanouir le bruit régulier de sa vie, le laissant dans la solitude de son échoppe, au milieu de ces horloges qui le rendaient malade, de ces tic tac qui rythmaient sa vie avec leur sinistre régularité.
Il se révolta.
Contre Gaïa. Gaïa qui lui avait pris ce à quoi il tenait le plus – parce qu'il ne pouvait y avoir d'autre responsable. Parce que Gaïa était la seule et l'unique, parce qu'elle l'avait fait l'aimer passionnément, à la folie et qu'il en était venu à l'exécrer avec la même passion. Alors il commit l'inadmissible, reniant jusqu'à la moindre parcelle de son univers, refusant de rester créature de rien. La pilule glissa jusqu'au fond de son être, anéantissant tout ce qu'il avait été, ce qu'il était, ce qu'il aurait pu être. Et Gaïa le punit – parce qu'entre amour et haine, Gaïa non plus ne connaît pas de juste milieu. Elle le punit, le laissant boiteux et amer. Un simple humain ne tenant plus à rien, à la saveur douce-amère de regret.

Depuis, sa vie sans Gaïa continue. Il n'a pas pardonné, il n'a plus aimé – Elle reste dans sa mémoire, son odeur le hantant jusqu'à l'obsession parfois. Les horloges restent la seule constante de sa vie. Ces eux horloges en particulier, une stoppée avant même d'avoir commencé et l'autre s'écoulant, inlassablement. Leurs horloges, parce que c'était le seul moyen de Les garder auprs de lui.
Encore un peu, juste un peu...



Le visage derrière le masque



Pseudo : Livia. Prrrrr.
Comment avez-vous connu Dark Cloud at Dawn ? On m'a un peu tirée par l'oreille, me promettant monts et merveilles... Je viens donc déposer mes pattes dans le coin, histoire de voir. *sautille*
Souhaitez-vous être parrainé ? J'ai tellement peur de faire n'importe quoi que ça pourrait être une bonne idée xD.
Des questions, des suggestions : Aucune °w°.
Un petit mot : J'espère ne pas avoir fait de bêtises ;w;


Dernière édition par Eliel le Sam 29 Nov - 15:23, édité 3 fois

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 6
Date d'inscription : 29/11/2014




Eliel
Chasseur de Temps Perdu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Alexander James le Sam 29 Nov - 14:09

Huhuhu. Bienvenue 8D
Plus le choix maintenant, faut finir cette fiche. J'ai hate de voir petit chat slurp

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 112
Date d'inscription : 08/10/2014




Alexander James
Pianiste Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Eliel le Sam 29 Nov - 14:12

Tchhh. Silence, vile tentatrice. Mon pied va vite fait trouver le chemin de ton charmant postérieur pour t'apprendre à me faire succomber e___e.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 6
Date d'inscription : 29/11/2014




Eliel
Chasseur de Temps Perdu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Aleph Murnau le Sam 29 Nov - 14:38

Ce pseudo est sublime **

Bienvenue à toi ! Un matou par ici ! *gratte entre les deux oreilles*

_________________
poltergeist.

Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
(icon sunkiss./code northern lights.)

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2014




Aleph Murnau
M le Maudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Cloud le Sam 29 Nov - 14:40

Oh un chat rraouu
Adore les chats

Bienvenue parmi nous Eliel !

Très joli début, encore mystérieux, je me demande ce que tu vas faire de ce personnage qui s'annonce déjà particulier. N'hésites pas à me poser autant de questions que tu en as, je me ferais un plaisir d'y répondre c


avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Eliel le Sam 29 Nov - 15:24

BON. J'ai fini je crois.
*va se planquer dans un coin >w<*

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 6
Date d'inscription : 29/11/2014




Eliel
Chasseur de Temps Perdu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Invité le Sam 29 Nov - 15:51

Oui, très beau début ! nyu

Contact :



Informations :





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Swann le Sam 29 Nov - 17:42

Bienvenue !

Tu arrives après moi et tu finis ta fiche avant ^^ C'pas juste !

Jolie fiche en tous cas Smile

_________________

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 49
Date d'inscription : 28/11/2014
Localisation : Au Crystal Palace




Swann
Reine du Crystal Palace


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Carol Cecil le Sam 29 Nov - 19:08

Oh j'aime beaucoup le rythme de ta plume!

Bienvenue chez les blancs! Le Sax en moi t'accueille avec joie Very Happy

_________________
Fiche - Sujets et PNJs
Multis: Sax, Mr Blue

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 210
Date d'inscription : 28/09/2014




Carol Cecil
Cri Fragrances


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Cloud le Sam 29 Nov - 20:39

C'est un très joli chat que voilà. J'aime beaucoup comment tu confonds humanité et animalité, humain et chat. Comment tu l'intègres dans ta fiche, dans ta plume, comme une confusion toute entière pour Eliel. On ne sait plus si Eliel est né chat ou humain, cela s'inscrit dans chacune des parties de son être, c'est très réussi !

La relation de ton personnage à Gaia est également très intéressante, j'aime comme tu l'écris et la développe. Toi qui croyait peut-être avoir quelques incohérences, je crois, au contraire, que tu as parfaitement compris le sens du forum et sa manière de percevoir Gaia. En tout cas, dans ta fiche, tout est parfaitement en accord avec le contexte et, pour un premier personnage, tu as déjà une très bonne vision du jeu et des groupes.

J'aime beaucoup ta plume, sa douceur, son élégance, son rythme, ses répétitions qui donnent sens, certaines phrases, particulièrement, m'ont beaucoup plu « Un bien étrange animal que ce chat qui n'est plus chat. ». C'est un humour très étrange, presque lointain, qui donne davantage de valeur à ton personnage, et parle de ses ressentiments sans vraiment les énoncer. Et pourtant son histoire est triste, toute triste, tu n'as pas épargné ton chat des duretés de ce monde !

Le jour où tu choisis ta mutation, tu pourras éditer ta fiche et l'ajouter comme don si tu le souhaites. N'oublies pas de m'envoyer un petit mp également pour me prévenir.

Tu es bien sur validé, je te mets tes couleurs et ton rang <3

Pour débuter le jeu, je suis sure que notre petit lézard va bien s'occuper de toi mais n'hésites pas à contacter les joueurs pour des liens ou des rps ! Tu peux également faire une demande de rp ICI. Enfin, c'est avec plaisir que je serais ta marraine <3

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 720
Date d'inscription : 23/08/2014




Cloud



Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Eliel le Dim 30 Nov - 8:22

Ooouh, merci pour cette validation, j'en suis toute émue >w<.
Et merci à tous pour vos gentils messages, ça fait chaud au cœur d'être accueillie comme ça >w<.

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 6
Date d'inscription : 29/11/2014




Eliel
Chasseur de Temps Perdu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Ofelia le Dim 30 Nov - 9:08

Bienvenue !! Jolie avatar, jolie plume, joli tout ! ^^ Bravo pour la validation ! Bon jeu parmi nous ! coeur

avatar
Contact :
Voir le profil de l'utilisateur



Informations :

Messages : 365
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 30




Ofelia
Muse des Arts de la Main


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliel ▬ Tic, Tac.

Message par Contenu sponsorisé


Contact :



Informations :





Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum